Tout savoir sur l’introduction en bourse

En 2017, nombreuses sont les sociétés qui se sont introduites en bourse. Advienne, Theranexus, UV Germi et bien d’autres font désormais partie du monde boursier. Mais que signifie réellement cette action ? Découvrez l’univers de Wall Street et compagnie, et plongez dans le monde de la finance.

Une introduction en bourse, définition

C’est l’opération permettant à une société l’accès aux marchés de capitaux et l’externalisation de la valeur proprement dite de l’entreprise. Tout cela se fait en mettant les titres de la société en vente. L’opération est assez compliquée, et requiert du temps à cause des nombreux investisseurs qui achètent ces titres. Une société cotée en bourse est avantagée de par un accroissement de sa notoriété, une liquidité potentielle pour les actionnaires, etc. Cependant, cette cotation la contraint aussi à être transparente et à être ouverte, et l’expose aux fluctuations de cours parfois fragilisantes.

Avantages d’une introduction en bourse

Si la plupart des sociétés importantes choisissent l’introduction en bourse, c’est parce que cette opération présente de nombreux avantages. Une augmentation notoire de la notoriété est indéniable, la société se faisant reconnaître dans le monde entier. La société peut également lever des capitaux propres, occasionnant ainsi son développement. Le coût du capital se voit diminué, les actionnaires actuels peuvent recevoir une liquidité. Les prochaines acquisitions sont simplifiées.

Les mauvais côtés de la cotation en bourse

En s’introduisant en bourse, la société s’expose cependant à plusieurs contraintes. Elle s’affecte de coûts juridiques, et est obligée de publier ses données financières et commerciales. Manager une société cotée en bourse demande aussi énormément de temps et de travail. Elle risque également de perdre le contrôle de ses actions. De ce fait, l’accroissement de la population d’actionnaires augmente par la même occasion le problème du principal-agent.

Technique et astuce pour garder le contrôle

Pour ne pas subir trop de contraintes, il existe plusieurs méthodes pour gagner en bourse. Parmi elles se trouve la méthode dite des deux barrières, d’autant plus utile qu’elle est simple d’usage. En analysant la courbe du CAC40 de manière méthodique, on permet la diversification par investissement dans plusieurs actions. Il faut cependant disposer d’un support fiscal solide, telle l’assurance vie. La méthode des deux barrières consiste juste à lire l’échelle des cours de capital, et de placer un investissement lorsque la courbe est basse. Une méthode qui surprend par son efficacité et sa simplicité.

Le monde des bourses est un monde en constante évolution. Il y a des hauts et des bas dans toutes les actions qui s’y déroulent. L’introduction en bourse d’une société doit être dument réfléchie avant d’être opérée, car mieux vaut avoir des préparations sérieuses pour pouvoir prospérer fiscalement.

Finances et politique en France

Finance et politique sont souvent liés. En effet, la fiscalité influe sur le monde entrepreneurial  d’un pays. Les revenus que génèrent les entreprises influent sur l’emploi, et l’emploi sur la vie des citoyens en général. Lorsque le taux de chômage augmente, le choix des citoyens lors des élections en est affecté.  Mais la fiscalité n’est pas la seule relation entre politique est finance. Dans le cadre de la géopolitique, les stratégies politiques d’un pays influent  sur les marchés boursiers. C’est ce que nous allons voir dans les lignes de cet article.

Tout commence avec les candidats politiques

Pour gagner une élection, un candidat doit établir un plan d’action qu’il présentera aux citoyens lors des propagandes. Bien sûr, ce plan doit avoir un impact sur la vie quotidienne de votants. Pour ce faire, la fiscalité a été un des nombreux paramètres joué par Emmanuel Macron pour être élu. La question est la recevabilité du candidat élu face à ces promesses. Pour être clair, la politique fiscale du président actuel est très changeante. Si au début, la promesse était de réduire de 80% les taxes d’habitation, on se rendra compte d’un déficit considérable dans le budget de l’Etat. Cela contraint le gouvernement à créer de nouveaux impôts dans le pays. Les collectivités territoriales seront les premières victimes. Quoi qu’il en soit, les mesures fiscales du gouvernement semblent ne pas être figées pour l’instant et nous sommes toujours à la recherche d’une stabilité dans les politiques à suivre.

Géopolitique et marchés boursiers

Dans les débats politiques américains lors des dernières élections, l’on prévoyait des pronostics différents selon que Trump ou Clinton soit élu. Dans ces pronostics, un gouvernement Clinton, prédisait une baisse du marché obligataire et une hausse des actions des banques américaines. Avant l’élection effective de Donald Trump,  on prédisait l’expansion du dollar américain et de l’euro à court terme. Cela aurait été aussi valable pour la monnaie nippone et pour la valeur de l’or. Maintenant que les résultats des votes sont connus, il est possible d’effectuer un bilan. Après la mise en place du gouvernement Trump depuis un certain temps, on peut constater que les pronostics n’ont pas été exagérés.

Comprendre les options binaires

Vous êtes sûrement déjà tombé sur des publicités mettant en avant les options binaires. De gros gains sont présentés comme une routine facile, en somme, c’est la technique parfaite pour gagner sa vie, sans rien faire. Malheureusement, comme tout ce qui semble trop beau pour être vrai, ces publicités ne sont que des arnaques bien ficelées.

En effet, s’il existait un moyen sûr et efficace pour gagner des sommes astronomiques, et ce, sans formation ni investissement important en temps et en argent, tout le monde serait déjà sur le coup. Bien souvent, ce sont de prétendus particuliers qui vous présentent les options binaires, en vous présentant leurs gains improbables. Déjà, la première chose, qui peut nous mettre la puce à l’oreille, c’est l’existence même de ces publicités : si vous trouvez une technique miracle pour gagner votre vie comme un chef d’entreprise du CAC 40, pourquoi diable auriez-vous besoin de la partager via des campagnes de pub agressives ?

Pour y voir plus clair, il faut déjà définir ce que sont les options binaires. Au final, c’est assez simple : vous pariez sur la baisse ou la hausse du prix d’une action sur une courte durée. Par exemple, à 12h13, le prix d’une action est de 100€ et vous pariez que dans 5 minutes ce prix aura baissé. Si vous aviez raison, vous gagnez de l’argent, sinon vous perdez votre mise. Bien évidemment, vous gagnez moins que ce que vous perdez, puisque les sites intermédiaires prennent un pourcentage pour se financer.

Épargnez-vous des pertes assurées, préférez encore jouer à pile ou face. En effet, à moins que vous n’ayez des dons de voyance, il est impossible de prédire l’évolution du cours d’une action avec certitude. Vous allez, au mieux, faire autant de bonnes que de mauvaises prédictions, et, comme vous perdez plus d’argent que vous n’en gagnez pour la même somme investie, vous allez, à terme, perdre vos économies. C’est un jeu à espérance négative, comme la roulette d’un casino, et comme vous le savez : le casino gagne toujours.

En plus de ce jeu perdant, vous devrez faire attention aux sites jouants les intermédiaires pour vous permettre de parier. En effet, bien souvent basés à l’étranger, ces derniers ne respectent pas la législation française et risquent de vous arnaquer. Ils mettent tout en œuvre pour susciter la confiance, mais ne vous y trompez pas : la présence de logo de sociétés importantes comme Paypal ne garantit en rien la fiabilité de ces sites. Les autorités de régulation françaises publient régulièrement une liste des sites agréés.

Nous ne pouvons que vous conseiller d’être extrêmement vigilant avec ce genre de produits. Gardez à l’esprit que si les experts en finance et en placement boursier n’y touchent pas, c’est pour une bonne raison.

Bourse : un tracker, c’est quoi ?

Pour tout début en bourse, se demander sur « quel titre acheter » arrive à un moment ou à un autre. En effet, il ne suffit pas de savoir quel compte ouvrir (titres ou PEA), comment lire un carnet d’ordres ou comment passer des ordres d’achat ou de vente. Opter pour un « tracker » s’avère alors être un excellent choix de par le fait qu’il faut un jour se lancer et savoir bien choisir les titres qu’il faut acheter.

Qu’est-ce qu’un tracker ?

Un tracker est un fonds de placement en action, une obligation ou une autre valeur mobilière qui transcrit un indice boursier négociable en bourse. Le principal avantage d’un tracker est la son accès facile par beaucoup, car le négocier se passe aussi facilement qu’une action traditionnelle et ne demande aucun appel à un analyste financier. On distingue 4 catégories de tracker en bourse : les trackers sur indices de marché, les trackers sur indice de stratégie, les trackers sur indice de matières premières et les trackers actifs. Ces dernières catégories de trackers n’évoluent pas seulement par rapport à leur indice de base, mais évoluent également en rapport avec des fonds à effet de levier, avec le capital protégé et d’autres indices encore. Les frais de gestion d’une négociation en bourse présentent une réduction de frais considérable de par le fait que solliciter un trackers ne nécessite pas une action d’analyse financière. En effet, ce frais est généralement de 0,1 à 0,5 % par an seulement. Pour les investisseurs, les trackers se présentent alors sous forme d’un produit plus qu’attractif.

Les particularités des trackers.

Le tracker est un produit simple de la bourse qu’on peut négocier à n’importe quel moment de la journée, une fois que la bourse est ouverte. Sa valeur de liquidation indicatrice est mise à jour toutes les 15 secondes. Si par moment, cette dernière est supérieure à sa valeur théorique, le tracker subit une décote et il sera suspendu si cette hausse était supérieure de 1,5 %. Pour bien démarrer un investissement dans la bourse, opter pour les trackers garantit le meilleur moyen de vous habituer dans l’environnement. Vous pouvez vous-même négocier un tracker, sans besoin de passer par le service d’un analyste financier.