Comprendre les options binaires

Vous êtes sûrement déjà tombé sur des publicités mettant en avant les options binaires. De gros gains sont présentés comme une routine facile, en somme, c’est la technique parfaite pour gagner sa vie, sans rien faire. Malheureusement, comme tout ce qui semble trop beau pour être vrai, ces publicités ne sont que des arnaques bien ficelées.

En effet, s’il existait un moyen sûr et efficace pour gagner des sommes astronomiques, et ce, sans formation ni investissement important en temps et en argent, tout le monde serait déjà sur le coup. Bien souvent, ce sont de prétendus particuliers qui vous présentent les options binaires, en vous présentant leurs gains improbables. Déjà, la première chose, qui peut nous mettre la puce à l’oreille, c’est l’existence même de ces publicités : si vous trouvez une technique miracle pour gagner votre vie comme un chef d’entreprise du CAC 40, pourquoi diable auriez-vous besoin de la partager via des campagnes de pub agressives ?

Pour y voir plus clair, il faut déjà définir ce que sont les options binaires. Au final, c’est assez simple : vous pariez sur la baisse ou la hausse du prix d’une action sur une courte durée. Par exemple, à 12h13, le prix d’une action est de 100€ et vous pariez que dans 5 minutes ce prix aura baissé. Si vous aviez raison, vous gagnez de l’argent, sinon vous perdez votre mise. Bien évidemment, vous gagnez moins que ce que vous perdez, puisque les sites intermédiaires prennent un pourcentage pour se financer.

Épargnez-vous des pertes assurées, préférez encore jouer à pile ou face. En effet, à moins que vous n’ayez des dons de voyance, il est impossible de prédire l’évolution du cours d’une action avec certitude. Vous allez, au mieux, faire autant de bonnes que de mauvaises prédictions, et, comme vous perdez plus d’argent que vous n’en gagnez pour la même somme investie, vous allez, à terme, perdre vos économies. C’est un jeu à espérance négative, comme la roulette d’un casino, et comme vous le savez : le casino gagne toujours.

En plus de ce jeu perdant, vous devrez faire attention aux sites jouants les intermédiaires pour vous permettre de parier. En effet, bien souvent basés à l’étranger, ces derniers ne respectent pas la législation française et risquent de vous arnaquer. Ils mettent tout en œuvre pour susciter la confiance, mais ne vous y trompez pas : la présence de logo de sociétés importantes comme Paypal ne garantit en rien la fiabilité de ces sites. Les autorités de régulation françaises publient régulièrement une liste des sites agréés.

Nous ne pouvons que vous conseiller d’être extrêmement vigilant avec ce genre de produits. Gardez à l’esprit que si les experts en finance et en placement boursier n’y touchent pas, c’est pour une bonne raison.

Bourse : un tracker, c’est quoi ?

Pour tout début en bourse, se demander sur « quel titre acheter » arrive à un moment ou à un autre. En effet, il ne suffit pas de savoir quel compte ouvrir (titres ou PEA), comment lire un carnet d’ordres ou comment passer des ordres d’achat ou de vente. Opter pour un « tracker » s’avère alors être un excellent choix de par le fait qu’il faut un jour se lancer et savoir bien choisir les titres qu’il faut acheter.

Qu’est-ce qu’un tracker ?

Un tracker est un fonds de placement en action, une obligation ou une autre valeur mobilière qui transcrit un indice boursier négociable en bourse. Le principal avantage d’un tracker est la son accès facile par beaucoup, car le négocier se passe aussi facilement qu’une action traditionnelle et ne demande aucun appel à un analyste financier. On distingue 4 catégories de tracker en bourse : les trackers sur indices de marché, les trackers sur indice de stratégie, les trackers sur indice de matières premières et les trackers actifs. Ces dernières catégories de trackers n’évoluent pas seulement par rapport à leur indice de base, mais évoluent également en rapport avec des fonds à effet de levier, avec le capital protégé et d’autres indices encore. Les frais de gestion d’une négociation en bourse présentent une réduction de frais considérable de par le fait que solliciter un trackers ne nécessite pas une action d’analyse financière. En effet, ce frais est généralement de 0,1 à 0,5 % par an seulement. Pour les investisseurs, les trackers se présentent alors sous forme d’un produit plus qu’attractif.

Les particularités des trackers.

Le tracker est un produit simple de la bourse qu’on peut négocier à n’importe quel moment de la journée, une fois que la bourse est ouverte. Sa valeur de liquidation indicatrice est mise à jour toutes les 15 secondes. Si par moment, cette dernière est supérieure à sa valeur théorique, le tracker subit une décote et il sera suspendu si cette hausse était supérieure de 1,5 %. Pour bien démarrer un investissement dans la bourse, opter pour les trackers garantit le meilleur moyen de vous habituer dans l’environnement. Vous pouvez vous-même négocier un tracker, sans besoin de passer par le service d’un analyste financier.