Les avantages de l’investissement immobilier en Suisse

La Suisse, mis à part son magnifique paysage et ses sites touristiques, est surtout réputée pour ses facilités d’accès fiscal, notamment dans le domaine du marché immobilier. Bien que ce dernier ait connu une certaine crise ces dernières années, la Suisse reste toujours l’un des pays les plus attrayants en matière d’investissement immobilier. Voici quelques avantages dont vous pouvez bénéficier en investissant dans l’immobilier en Suisse.

 

Une facilité d’implantation

Une des raisons qui poussent les bailleurs de fonds à s’investir en Suisse réside dans la facilité qu’offre ce pays dans l’implantation de l’investissement. En effet, selon leur loi relative à l’acquisition d’immeuble, l’achat d’un terrain, d’une maison ou d’un appartement ne requiert aucune autorisation de la part des Cantons. Néanmoins, cette loi ne s’applique qu’aux pays membres de l’Union européenne. En plus de cela, le marché immobilier reste toujours stable en Suisse. Aucune perte ni de faillite ne risquent donc de se produire.

 

Une rentabilité assurée

En ce qui concerne la démographie, la Suisse dénombre chaque année une hausse considérable de population. De plus en plus d’étrangers travaillent en Suisse du fait des opportunités et du salaire attractif disponible dans le pays. Pourtant, ces travailleurs s’installent souvent en France en raison du manque de logement en Suisse. De ce fait, investir dans la location d’immeubles serait vraiment rémunérateur pour les investisseurs. Dans ce cas, les employés n’auront plus à se déplacer pour trouver un lieu d’habitation.

 

La Suisse : un pays géographiquement stratégique

Côté géographique, la Suisse se trouve en plein cœur de l’Europe. Elle est bordée par de nombreux pays européens tels que la France, l’Allemagne ou l’Italie, des pays fortement potentiels. Ce pays est donc d’un point stratégique pour l’investissement immobilier. Le placement d’immeubles dans cette nation permet à l’investisseur non seulement une ouverture vers une clientèle plus large, mais aussi un horizon plus diversifié.

 

L’exonération de la fiscalité immobilière

Le gouvernement Suisse a entamé depuis quelques années, une procédure de défiscalisation de l’immobilier. Contrairement à d’autres pays, les impôts payés pour chaque immeuble en Suisse sont soit atténués, soit supprimés dépendant de la valeur et le prix de l’immeuble. Le coût de dépense en fiscalité, constaté en Suisse, est donc moins élevé par rapport à d’autres pays. L’investissement immobilier reste très bénéfique. De nombreux entrepreneurs profitent d’ailleurs de cette situation pour s’enrichir rapidement et décident d’établir leurs investissements immobiliers en Suisse.

Garantir la pérennité de l’entreprise grâce à l’accompagnement à la création

Se lancer seul dans la création de son entreprise est un réel risque pour tout entrepreneur en herbe. En effet, en s’isolant, il y a moins de chance qu’une société soit pérenne dans les 3 ans. Pour ne pas mettre la clé sous la porte dès ses premiers mois, il est donc nécessaire d’avoir recours à l’accompagnement à la création d’entreprise.

Les différents accompagnements

Il y a deux sortes d’accompagnements : pré-création et post-création

Le premier permet à un porteur de projet de disposer des meilleures armes pour bien assurer la gestion de l’ensemble de sa société. Il offre ainsi à l’entrepreneur la possibilité de pérenniser son activité. Si l’entrepreneur n’a aucune connaissance en comptabilité et en gestion, il lui est nécessaire de se faire accompagner pendant l’étape pré-création.

Il peut notamment bénéficier de l’expérience de comptables et de professionnels de la création d’entreprise pour le montage d’un solide prévisionnel financier. Ce dernier doit être cohérent et réaliste pour que la société puisse commencer son « aventure » dans les meilleures bases.

Dans le cadre du second type d’accompagnement, l’objectif est de lutter contre l’isolement du jeune chef d’entreprise. Une solitude qui mène souvent à la chute d’une société. En effet, après la création de son entreprise, un entrepreneur en herbe n’est pas toujours apte à affronter les difficultés liées, et ce, notamment s’il ne dispose d’aucune expérience. De ce fait, cela peut le mener à une forme de dé-socialisation. Il a donc tout intérêt à être encadré lors de la phase post-création.

Déroulement de l’accompagnement post-création

Si un entrepreneur a recours à cette forme d’accompagnement, il sera sous la tutelle de diverses associations d’entrepreneurs ou de plusieurs clubs d’entreprise. Au sein de ces entités, le but principal est de booster les échanges, les rencontres et les partages entre les dirigeants.

Grâce aux rencontres, il est notamment possible d’obtenir les avis de gens expérimentés par rapport à des difficultés que l’on rencontre, d’obtenir des conseils pour optimiser au mieux ses finances ainsi que pour augmenter ses connaissances comme son réseau.