Comment devenir IOBSP

Aujourd'hui plus que jamais auparavant le monde change à une vitesse extrêmement grande, et cela s'avère vrai pour de nombreux domaines. Bien entendu si le monde bouge c'est que l'économie elle aussi connaît des bouleversements importants. Or si c'est le cas pour le monde économique c'est aussi, par la force des choses, le cas du marché de l'emploi, qui lui est connexe. Certains métiers disparaissent de l'Hexagone, soit que les compétences qui y sont liées n'ont plus d'utilité dans la société d'aujourd'hui, soit parce que les industriels préfèrent aux compétences françaises celles d'un autre pays, plus lointain et plus intéressant fiscalement. En revanche de nouveaux métiers apparaissent, accompagnés de formations qui permettent d'accéder aux nouveaux postes ainsi créés.

L'intermédiaire en opérations de banque et services de paiement

Parmi les métiers émergents, pour lesquels il existe de nombreux postes à pourvoir, on trouve l'IOBSP, c'est-à-dire l'intermédiaire en opérations de banque et services de paiement. Il s'agit, dans cette profession réglementée, d'assister les personnes ou les sociétés désireuses de réaliser une opération comme un crédit immobilier, un rachat de crédit à la consommation… Afin d'être opérationnel il convient de suivre une formation dédiée au métier d'IOBSP, de façon à acquérir les connaissances suffisantes pour pouvoir guider ses clients dans les méandres d'un univers qu'ils maîtrisent généralement mal et qui leur paraît tellement flou qu'ils ont besoin de conseil.

Conseils pratiques et juridiques

Un professionnel comme l'IOBSP se charge d'expliquer les différentes procédures en vigueur dans le monde bancaire. Ainsi il est en mesure d'une part de rassurer ses clients qui ont souvent tendance à angoisser du fait que l'on parle de leur argent et de leur endettement, mais aussi d'autre part à leur dispenser des conseils d'ordre juridique pour trouver les meilleures solutions possibles tout en respectant la loi. En effet certains foyers ont tendance à se mettre en danger en souscrivant à n'importe quelle offre qui semble intéressante. Dans ce monde dirigé d'une certaine façon par les sphères financières, il est bon de pouvoir être sûr de la direction que l'on prend, dans un engagement qui est parfois très long : dix, vingt voire parfois trente années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *