Rachat de crédit : qu’est-ce que c’est ?

Le rachat de crédit, appelé aussi regroupement de crédit a été utilisé depuis plus de 20 dans les pays anglo-saxons, mais n’a fait son entrée en France que depuis le début des années 2000. Cette pratique est devenue fréquente et favorable à la gestion du taux d’endettement d’un foyer. On parle aussi de restructuration de prêts comme étant une solution de sortie pour les ménages concernés par la lourdeur des mensualités des crédits

Regrouper les prêts en un seul crédit

Le rachat de crédit rassemble tous les crédits contractés par un ménage, en un prêt unique qui correspond à la situation financière de ce dernier. Le budget d’un foyer est considéré comme en déséquilibre lorsque les charges fixes et les mensualités vont au-delà des 35 %. Le regroupement de crédit intervient alors dans un but d’obtenir une baisse de taux d’endettement au-dessous de ce chiffre afin de donner une bouffée d’air au budget du foyer.

Autrement dit, on accorde donc un nouveau crédit qui équivaut à la totalité des prêts en cours à la famille. Ce crédit rachète ou rassemble alors tous les crédits précédemment contractés. Il aura une mensualité conforme au budget du ménage c’est-à-dire avec une mensualité en dessous des 35 %. Pour bénéficier d’un rachat de crédit, solliciter le service d’un courtier est recommandé. Bien décortiquer les clauses des contrats de crédit au moment de sa signature est aussi de mise afin de savoir si votre crédit pourra être racheté ou pas.

Les prêts qui peuvent être concernés par le rachat de crédit

La restructuration de crédit concerne généralement les crédits revolving, les crédits à la consommation, les crédits immobiliers et certains endettements relatifs à la fiscalité. Le rachat de crédit peut aussi s’appliquer aux dettes d’ordres privés comme la soulte suite à un divorce, une reconnaissance ou une donation. Toutefois, si un ménage souhaite avoir recours au rachat de crédit pour alléger les mensualités de remboursement, leur taux d’endettement doit être supérieur ou égal à 35 %. Si ce n’est pas le cas, le rachat de crédit aura seulement pour effet, une renégociation des taux de la mensualité. Le ménage ne bénéficiera donc pas d’augmentation sur la période de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *