Comment obtenir un prêt personnel au meilleur taux ?

Les ménages effectuent de nombreuses dépenses. Certaines sont quotidiennes, d’autres sont ponctuelles. Et il y en a d’autres encore qui relèvent d’un réel investissement. Et pour ces derniers, il est difficile de les réaliser sans contracter un emprunt auprès des institutions financières. Mais celles-ci mettent en place des conditions d’octroie de crédit parfois contraignantes. Cela s’explique en grande partie par le fait qu’elles veulent prévenir des risques d’insolvabilité de la part des débiteurs. Toutefois, la préoccupation des particuliers, c’est de trouver un prêt personnel au meilleur taux. Il est donc important de savoir comment bien s’y prendre. 

Adressez-vous à la banque où vous domiciliez vos revenus

Un moyen d’obtenir votre prêt personnel au meilleur taux, c’est de négocier un emprunt avantageux auprès de votre banque habituelle. Si cette dernière souhaite vous fidéliser, elle ne devrait pas trouver d’inconvénient à vous accorder un bon taux. L’avantage d’un tel choix, c’est que vous traiterez avec un seul établissement bancaire. Qui plus est, celui-ci connaît déjà bien votre situation financière. Votre banquier sera donc en mesure de vous prodiguer des conseils sur mesure. 

Mais dans le cas où vous n’obtiendriez pas un prêt à un taux attractif, n’hésitez pas à vous tourner vers la concurrence. Les structures bancaires ne proposent pas les mêmes barèmes. Par conséquent, contactez plusieurs banques. Vous aurez un choix beaucoup plus large. Et à cet effet, vous pouvez utiliser les simulateurs de crédit en ligne.

Tenez-vous informé des offres promotionnelles ou contractez un prêt auprès d’un particulier

A certaines périodes de l’année où les particuliers réalisent de grosses dépenses, nombreuses banques proposent des offres promotionnelles à la clientèle. Il s’agît notamment de l’ouverture des classes, des congés d’été, ou encore des soldes. Vous devez donc vous tenir informé des crédits octroyés. C’est un excellent moyen d’obtenir un prêt personnel à un faible taux.  

Il est également possible de contracter un emprunt sans pour autant passer par une banque. Pour cela, vous pouvez recourir au prêt entre particuliers.

Procédez à un rachat de votre prêt personnel

Vous avez la latitude de faire racheter votre prêt personnel par une autre institution bancaire. Cela vous permettra de rassembler tous vos crédits en seul emprunt. L’avantage d’une telle technique, c’est que vous bénéficierez de mensualités réduites. En outre, la durée de remboursement de votre prêt sera prolongée. 

Finances et politique en France

Finance et politique sont souvent liés. En effet, la fiscalité influe sur le monde entrepreneurial  d’un pays. Les revenus que génèrent les entreprises influent sur l’emploi, et l’emploi sur la vie des citoyens en général. Lorsque le taux de chômage augmente, le choix des citoyens lors des élections en est affecté.  Mais la fiscalité n’est pas la seule relation entre politique est finance. Dans le cadre de la géopolitique, les stratégies politiques d’un pays influent  sur les marchés boursiers. C’est ce que nous allons voir dans les lignes de cet article.

Tout commence avec les candidats politiques

Pour gagner une élection, un candidat doit établir un plan d’action qu’il présentera aux citoyens lors des propagandes. Bien sûr, ce plan doit avoir un impact sur la vie quotidienne de votants. Pour ce faire, la fiscalité a été un des nombreux paramètres joué par Emmanuel Macron pour être élu. La question est la recevabilité du candidat élu face à ces promesses. Pour être clair, la politique fiscale du président actuel est très changeante. Si au début, la promesse était de réduire de 80% les taxes d’habitation, on se rendra compte d’un déficit considérable dans le budget de l’Etat. Cela contraint le gouvernement à créer de nouveaux impôts dans le pays. Les collectivités territoriales seront les premières victimes. Quoi qu’il en soit, les mesures fiscales du gouvernement semblent ne pas être figées pour l’instant et nous sommes toujours à la recherche d’une stabilité dans les politiques à suivre.

Géopolitique et marchés boursiers

Dans les débats politiques américains lors des dernières élections, l’on prévoyait des pronostics différents selon que Trump ou Clinton soit élu. Dans ces pronostics, un gouvernement Clinton, prédisait une baisse du marché obligataire et une hausse des actions des banques américaines. Avant l’élection effective de Donald Trump,  on prédisait l’expansion du dollar américain et de l’euro à court terme. Cela aurait été aussi valable pour la monnaie nippone et pour la valeur de l’or. Maintenant que les résultats des votes sont connus, il est possible d’effectuer un bilan. Après la mise en place du gouvernement Trump depuis un certain temps, on peut constater que les pronostics n’ont pas été exagérés.

Perspectives bancaires et valeurs mobilières américaines

Les réactions initiales du marché aux résultats inattendus des élections aux États-Unis ont indiqué des perspectives améliorées pour les banques et les entreprises des marchés des capitaux en 2017. Cependant, les changements structurels en cours devraient se poursuivre sous la forme de nouveaux modèles d’exploitation et d’investissements dans les technologies émergentes pour une plus grande efficacité et compétitivité. Dans cet environnement fluide marqué par l’incertitude des politiques, comment réagiront les banques et les entreprises du marché des capitaux ?

Hausse probable du PIB

La croissance du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis devrait être supérieure à celle de 2016, reflétant un marché du travail plus étroit. Toutefois, cet emploi quasi-complet est loin d’être idéal, car on relève un manque majeur de compétences et un trop grand nombre de travailleurs temporaires et sous-employés. La faible croissance de la productivité qui en résulte pourrait conduire à un plateau au fil de l’année. Les dépenses de consommation augmenteront probablement et le ratio de l’épargne des consommateurs au revenu disponible devrait rester stable. La confiance des consommateurs devrait également rester élevée, même si un récent amortissement peut indiquer une croissance lente au cours de l’année. Pendant ce temps, les taux d’intérêt devraient légèrement augmenter. Les marges d’intérêt net plus élevé (NIM) donneront aux banques un peu de marge de manœuvre pour mieux compenser les exigences réglementaires en capital et de liquidité. De plus, en dépit d’une hausse des taux à long terme, l’activité de prêts hypothécaires résidentiels augmentera vraisemblablement.

Services bancaires aux consommateurs

La performance de l’industrie américaine au cours des dernières années reflète la stabilité et la résilience. Le rendement des actifs du système bancaire reste dans une fourchette étroite. Les banques ont toutefois compensé un NIM plus faible avec une excellente qualité d’actifs et des gains d’efficacité. Des taux d’intérêt plus élevés se traduiront par une croissance des clients et des entreprises. La hausse des salaires, l’augmentation des revenus des ménages et la confiance des consommateurs devraient apporter de nouveaux débouchés aux particuliers et aux petites entreprises. Toutefois, les coûts des dépôts de détail peuvent augmenter plus rapidement que prévu. Il s’avère en effet que les exigences relatives au ratio de couverture de liquidité accordent une prime à un financement stable et de qualité. Néanmoins, la culture et le risque de conduite continueront d’être des points majeurs pour les conseils et la direction. Les réactions réglementaires pourraient forcer l’examen des objectifs et des incitatifs du personnel de première ligne. En particulier, ceux liés aux pratiques commerciales et aux ventes croisées, ainsi qu’à la responsabilisation des dirigeants.

Avec la clarté naissante sur cette posture réglementaire de la nouvelle administration, les banques peuvent réexaminer leurs stratégies. Malgré les nouveaux développements attendus concernant la règle du DOL, les banques vont probablement continuer à optimiser leurs activités de gestion de patrimoine et leurs modèles d’exploitation. Le raffinement de l’expérience client sera le principal moteur de la technologie qui entraîne la transformation de base, la numérisation et l’automatisation. Les fréquentes mises à jour des technologies permettront aux banques de démontrer leur volonté de retirer les systèmes existants pour les plateformes basées sur le cloud.